jean-luc perez, Vice-champion du monde en ultra-endurance

45 ans, marié, 3 enfants
Profession : Professeur Agrégé Sciences physiques – Lycée Louis Le Grand (Paris)

PALMARES (+100 victoires)
4 fois champion de France UFOLEP de contre la montre par équipe
Multiple champion de picardie et de Sommes UFOLEP route
2ème aux 24 heures du Mans en solo – 877km en 24 heures
2ème aux 24 heures de Calafat solo – 777km  en 24 heures
Victoire aux 24 heures de sebbring en solo – 780km  en 24 heures
Vice-champion d’Europe 24 heures solo Dobrovnik, Slovénie, 874km
Vice-champion du monde 24 heures solo Borrego Springs, USA, 808km

« le plus important n’est pas de dépasser son adversaire, mais ses limites. »

Bilan saison d’ultra endurance 2018
Victoire (Février) 760km, 24H de  Sebring, Florida
3ème Glocknerman ( Mai ) 1000km, 41H Autriche 
Abandon (Juillet) 24H Dobrovnik , Slovenia
3ème Race Across France (Aout) 2600km 
2nd Championnat du monde 12H-422km contre la montre Borrego Springs, California

OCTOBRE 2018

Jean Luc PEREZ se classe 2eme avec 412km en solo, ce week-end au Championnat du Monde solo 12h à Borrego Springs, performance qui lui confère donc le titre de vice champion du monde.

Un grand bravo à Jean Luc pour sa performance !

INTERVIEW D’APRÈS COURSE

Bonjour Jean Luc, tout d’abord,  comment allez-vous?

Bien et très content de cette place de vice-champion du monde  12h 2018. Apres ma 2nd place au scratch l’année dernière en 24H, participer aux 12H pouvait sembler être un manque d’ambition.

 Cependant la réalité est tout autre :

Après la course Race Across France (2600km Mandelieu-Le Touquet en passant par les Alpes, 40 000m de dénivelé en tout, classement 3ème) fin Aout, le mois de Septembre fut compliqué. Blessé pendant la course aux cotes et à l’épaule avec de surcroit un début de tendinite au genou gauche, ce fut des semaines de calvaire. Pas ou peu d’entrainement. 

Compte tenu de ces blessures, comment vous êtes-vous préparé pour ce nouveau challenge? 

Je tenais à respecter mon engagement, à savoir être au départ de cette dernière course d’endurance pour la saison 2018. Ma préparation a consisté à une réathlétisation/musculation en salle pendant 2 semaines avec des exercices de gainage, de force, d’étirements accompagnés  de 2/3 séances intenses et courtes sur le vélo. Sur une semaine : 1 séance vélo, 1 séance salle… et le week-end vélo samedi & dimanche avec une séance rythmée de 3h le samedi  et une séance plus endurance 4h minimum le dimanche. Ce fut une prepa à minima mais qualitative.

Quelles sont les principales qualités à développer pour pratiquer ce type de sport ?

Travailler le mental, être toujours positif, développer du plaisir et du bien être.

Qu’est-ce qui vous fait « courir » ou plutôt « rouler » dans votre cas ?

Le challenge de toujours accomplir quelque chose d’inaccessible à première vue et de passer de ce stade de l’impossible à  « goal done »

Combien de kilomètres avez-vous parcourus cette année ?

Plus de  30 000km parcourus cette année. (Un tour du monde c’est 40 000km)

La Race Across France c’est environ 8 ascensions de l’Everest en terme de dénivelé. Les pros du Tour de France font 3 300km en 2 semaines avec repos.  Moi 2 600km en 6 jours non-stop et un métier pendant l’année.😰

Que peut-on vous souhaiter pour la prochaine saison à part de finir sur la plus haute marche ?

Continuer à être dans cette spirale professionnelle, sportive et familiale positive et pleine d’ondes positives qui vous donnent ce sentiment de «  feel free » .